De la Vigne au Raisin...

 

Le travail de la vigne s'étale sur toute l'année, avec des périodes "creuses" et des périodes de grande intensitée.

Vous découvrirez ci-après les différents "métiers" de la vigne, dans l'ordre de réalisation, avec les périodes d'intervention et la durée de chaque mission.
Bien sur, tout ceci est théorique car, comme tout métier de la nature, la météo offre son lot de surprises chaque année et il faut évidemement s'adapter en conséquence.

La quasi totalité de ces travaux sont réalisés manuellement, par nos soins.

Certains sont toutefois délégués à un prestataire, comme les sulfatages qui nécessitent désormais un matériel adapté et des certifications, compte tenu de l'évolution rapide de la legislation dans ce domaine.

Nous allons voir comment se déroule une année dans les vignes, du début de la saison jusqu'aux vendanges, qui livreront les précieux raisins... 

Les pieds

Période : de Octobre à Novembre 
Durée : deux semaines

Tout "commence" après la dernière récolte.

Une fois le fruit du travail d'une année mis "à l'abris", on envisage déjà la suivante en préparant la suite, après un repos bien mérité.

Ainsi, dès que les feuilles tombent, avec les premières gelées nocturnes de fin d'année, nous allons pouvoir commencer a faire "Les Pieds".

Cela consiste a nettoyer rapidement le plus gros du pied de vigne (le Cep) afin de faciliter l'étape suivante, la taille.

La Taille

Période : de Novembre à Mars
Durée : quatre mois

Il existe en Champagne, 4 tailles autorisées :

  • La taille Chablis : taille longue sur charpente longue .
  • La taille Cordon et Cordon permanent : taille courte sur charpente longue unique.
  • La taille Guyot : taille longue sur charpente courte, qui peut être simple, double ou asymétrique.
  • La taille Vallée de la Marne (seulement pour le meunier) : Taille longue sur charpente courte.

Les Remplacements / La Plantation

Période : de Février à Avril 
Durée : en fonction des travaux à effectuer (deux jours pour les remplacements et plusieurs semaines pour une plantation en fonction de la surface)

Que ce soit une nouvelle plantation, ou un remplacement, cela se fera avec un plan de vigne de même origine.

Il sera souvent issu d'un pépignériste qui aura prit soin de selectionner des greffons (photo de gauche) pour leurs qualités (fruit, maturation, résistance aux maladies).
Ce greffon sera ensuite assemblé (image de droite) de manière mécanique, avec un porte greffe (appelé bois américain) qui lui permettra de se prémunir contre le phyloxéra, une maladie bien connue qui a jadis ravagé le vignoble.

Il sera simplement mis en terre, selon plusieurs methodes, les deux principales étant :

     - la "bêche" pour faire un trou de taille suffisant afin d'y étaler correctement les longues racines du plan.
     - la "fourchette" (photo de droite), outil qui permet d'enfoncer directement le plan en terre sans pratiquer de trou dans le sol, mais après avoir raccourci les racines pratiquement jusqu'au bois.

      

A l'issue de la plantation, il ne dépasse de terre qu'une infime partie du plan (photo de gauche), avec son enrobage de cire, permettant d'éviter la déshydratation de celui-ci durant les premiers temps.

Ne vous fiez pas a cette allure triste qui aurait tendance à ne pas donner confiance en la survie de ce plan car celui-ci donnera rapidement de nouvelles feuilles (photo de droite) et développera ses longues racines qui irons puiser dans la profondeur des terrains crayeux de la champagne l'eau nécessaire a son parfait développement. 

Les Amendements

Période : de Février à Mars 
Durée : une semaine

Afin de fournir à la plante l'énergie nécessaire a son développement et de ne pas laisser les sols s'appauvrir, il est nécessaire d'apporter des fertilisants à la terre.

Aujourd'hui, deux types sont utilisés :
     - des amendements (écorces, compost, etc.) a dégradation lente qui nourrissent le sol et forment un couvert limitant le développement des "mauvaises herbes" 
     - des engrais organiques ou minéraux dont la composition est définie en fonction des besoins de la plante

Ils sont épandus dans la vigne de manière mécanique avec un enjambeur l'un des véhicules motorisés adapté à la culture de la vigne ou avec un chenillard comme ici, sur notre exploitation.

Le Liage

Période : de Février à Avril 
Durée : un mois

Cette étape importante de la culture de la vigne consiste a mettre en forme les charpentes et les rameaux qui ont été mis à la bonne dimension lors de la taille. Il faut maintenant les mettre en place le long des fils de fer qui constituent l'armature du rang de vigne et les attacher solidement de manière à ce qu'ils restent en place toute la saison et notamment dans les premiers mois lorsque la végétation va se développer.

Selon le type de taille qui a été effectué, nous allons effectuer ce travail avec différentes "ficelles à lier" dont l'âme est en fil métallique et surtout deux outils distincts.

A gauche, la pince à lier manuelle, composée :
     - d'un ergot avec un système de vis qui va permettre d'effectuer rapidement un "noeud"...
   - ...et d'une pince qui servira a couper la ficelle à la bonne longueur
Cette pince s'utilise sur tous les types de taille 

A droite, une pince à lier automatique, qui réalise en une seule étape et sans manipulation particulière, le noeud et la coupe de la ficelle.
En revanche, cette pince ne s'utilise que sur une taille bien particulière, le "Guyot Simple".

La Baisse des fils

Période : de Mars à Avril 
Durée : quelques jours

La façon d'installer une vigne n'est pas figée, chacun mettant en place des aménagements qui facilitent sa propre façon de travailler.

Pour autant, il existe évidemment des points commun et un modèle type duquel on s'inspire.

Ainsi, nous allons retrouver tous les 4 ou 5 pieds de vigne, dans un même rang, un piquet. Aujourd'hui pratiquement toutes les installations sont faites avec des piquets métalliques (photo de gauche), mais certain ont conservés l'utilisation du piquet en bois d'acacia ou de pin (photo de droite).

Ces piquets mis en place vont avoir pour rôle de maintenir des fils d'acier qui vont être installés à différents emplacement sur le piquet.

Chaque fil a son rôle et notamment les fils releveurs (appelés aussi fils "ballon") qui doivent être descendu au sol avant la pousse de la vigne, puis relevés ensuite a mesure que celle-ci se développe pour permettre le palissage.

L'Ebourgeonnage

Période : de Avril à Mai 
Durée : une semaine

Cette étape consiste a éliminer des le démarrage de la végétation, les pousses inutiles ou superflux qui se trouve dans les pieds ou sur les charpentes (vieux bois).

L'intérêt est de limité d'une part la végétation pour un travail plus facile le reste de l'année, et de contrôler un peu mieux la quantité de raisin qui doit être inférieur a certains cotas lorsque nous arriverons aux Vendanges.

Pour cela, nous passons dans l'ensemble des parcelles, sans outil donc à main nue, pour supprimer ces bourgeons déjà développer qui restent fragiles et s'enlèvent facilement.

Le Relevage

Période : de Avril à Mai
Durée : cinqs semaines (en parrallèle du palissage)

Cette fois, la vigne démarre. A mesure que les brins se développent, il faut les guider dans les fils pour éviter qu'ils partent dans toutes les directions, au risque de rendre l'accès à la vigne et surtout le travail de celle-ci impossible.

Pour cela, nous allons remonter progressivement les fils que nous avions mis à terre en l'absence de végétation. Ces fils "ballons" sont relevés a chacun des 3 ou 4 passages nécessaires à l'accompagnement des pousses jusqu'à leur position haute, à l'extremité des piquets (90 cm environ).

Le Palissage

Période : de Mai à Juin
Durée : trois semaines intensives

Durant cette période de relevage, une action de "palissage" est nécessaire. Cela correspond a la période la plus intense car aidée par les premières chaleurs, la vigne peut pousser de plusieurs centimètres par jours.

C'est une course contre la montre, et contre la vigne, qui s'installe, car évidemment, on ne peut pas être partout à la fois, mais toutes les vignes poussent en même temps. Entre deux passage, les rameaux de cette liane très vivace ont pu grandir de plusieurs dizaines de centimètres, voir plusieurs mêtres parfois. Bien sur, cela se fait de manière desordonnée et c'est la que la palissage intervient, en remettant manuellement tout cela dans l'ordre et dans les fils qui servent justement a maintenir l'ensemble de manière cohérente.

Souvent, un renfort de personnel est nécessaire sur cette période afin de ne pas se laisser déborder.

Les Traitements

Période : à plusieurs reprises et de façon régulière de Avril à Août 
Durée : 2 jours par passage

Pendant ce temps, d'autres travaux sont également nécessaires sur la vigne pour anticiper ou combattre les maladies qui menacent de ravager le feuillage, puis la récolte.

Il nous faut donc intervenir en appliquant, de manière raisonnée, des produits permettant de maîtriser les parasites de toutes sortent : champignon, insectes, vers...

Les passages doivent être réguliers pour assurer une "couverture" continue car certaines maladie profitent de la moindre brêche pour se développer. La météo joue évidemment un grand rôle dans ce processus car les années pluvieuses renforcent les risques.

Le Cisaillage

Période : à plusieurs reprise sur la saison, de Juin à Août 
Durée : une semaine à chaque passage

Une fois le plus gros du palissage effectué, lorsque la vigne est "canalisée" dans l'installation "piquets + fils", il faut continuer de la maîtriser en coupant régulièrement les brins qui continus de se développer.

Le cisaillage mécanique, à l'aide d'un enjambeur est possible et permet de faciliter le travail, mais l'usage de cisailles manuelles reste nécessaire si l'on souhaite obtenir un résultat inpécable. En effet, la machine se contente de couper "au carré" et n'a pas la dextérité du viticulteur qui va pouvoir chercher et selectionner, plus ou moins au coeur du rang, les pousses à éliminer.

Les Vendanges

Période : de fin Août à fin Octobre
Durée : 8 jours chez nous (de une à trois semaines en général)

Cette étape "finale" de la culture de la vigne est l'aboutissement d'une année d'un travail souvent difficile et pratiquement toujours manuel. La Vendanges ni échappera pas non plus.

En effet, pour effectuer cette tache, nous ne pourons pas compter sur une machine à vendanger, car elle est formellement interdite en Champagne. Toute la récolte doit se faire à la main, à l'aide de "sécateurs à vendange" (photo de droite).

Ce sécateur est léger et spécialement étudié pour les vendanges. Sa lame arrondie permet de limiter les risques de blessures de vendangeurs qui se trouvent en vis à vis sur une même route pour travailler. 

Le raisin est ensuite placé par le cueilleur dans un panier (photo de gauche), puis vidé dans une cagette (photo de droite) qui servira au transport du raisin jusqu'au centre de pressurage. L'objectif est de conserver ce raisin dans le meilleur état possible pour ne pas altérer ses qualités.

Afin de faciliter le travail des vendangeurs, et donc d'augmenter le volume de raisin ceuilli par jour, il est possible de faire intervenir une "effeuilleuse" dans les vignes, quelques temps avant le passage des vendangeurs.

Cet outil mécanique, monté sur un enjambeur (photo de gauche), pulse de l'air dans les feuilles pour les arracher tout en préservant le raisin. 

Ainsi, le raisin devient plus visible et est plus facile a récolter.

 

 

Le travail de cueillette étant particulièrement difficile, la pause casse-croute du matin est largement appréciée du "hordon" de vendangeurs...

 

 

...mais il faut rapidement se remettre à la tache, et avec le sourire s'il vous plait !

Les "caisses de raisins" pleines sont en suite "débardée", emmenées en bout de route, puis chargées dans le véhicule qui les transportera jusqu'au centre de pressurage.

Le travail de la vigne s'arrêtera alors avec cette dernière étape, la pesée de la récolte. Celle-ci servira désormais a alimenter le process de fabrication du champagne que vous découvrirez dans la rubrique : ...du Raisin au Champagne !